Ros Schwartz

Ros Schwartz a traduit plus de 70 titres du domaine de l’essai ou de la fiction. Après une nouvelle traduction du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, parue en 2010, elle s’est lancée dans la retraduction de plusieurs enquêtes du commissaire Maigret pour une toute nouvelle édition des œuvres de Georges Simenon par Penguin Classics. Sa cotraduction du roman Sur ma mère de Tahar ben Jelloun, récompensée par deux prix de l’English PEN, est sortie chez Telegram en 2016, et sa traduction du mémoire Traduire comme transhumer de Mireille Gansel paraîtra en 2017 chez The Feminist Press.

En plus de ses activités de traduction littéraire, Ros dirige un cabinet de traduction spécialisé dans les textes consacrés aux arts et à d’autres thèmes exigeants sur le plan stylistique. Elle publie régulièrement des articles, anime des ateliers et présente des conférences dans le monde entier. Avec la City University London, où elle est chargée de cours, elle coorganise une université d’été de la traduction littéraire, sans compter sa participation à de nombreuses activités de formation et de mentorat de traducteurs depuis vingt ans, dont « Style Matters » avec Chris Durban.

En 2009, elle a été promue au grade de chevalier des Arts et des Lettres pour sa contribution à la littérature.